Morgane, enceinte de 5 mois et demi

Morgane, 29 ans éducatrice de jeunes enfants et enceinte de 5 mois et demi a bien voulu nous dévoiler son parcours ! Une histoire révoltante et émouvante à la fois mais qui heureusement va avoir une fin très heureuse ! très belle fin de grossesse et belle rencontre à toi Morgane 🙂

23998530_10155460167750892_104171907_o

Peux-tu nous raconter ton « parcours » pour tomber enceinte ?

J’ai décidé d’enlever mon stérilet en février 2016, en aout 2016 je suis tombé enceinte mais j’ai fait une fausse couche très précoce. Nous avions décidé de ne pas nous mettre la pression et on se disait que ça arriverait quand ce serait le bon moment. On ne souhaitait pas mettre de côté nos autres projets de vie…

On s’est alors lancé dans un projet de voyage. On voulait partir de septembre 2017 à décembre 2017 vivre 3 mois à la Réunion et retourner à Madagascar (mes racines). On s’était juste dit que si je tombais enceinte avant de partir on annulerait ce projet car je ne voulais pas partir enceinte là-bas.

Le projet s’est bien mis en place, j’ai obtenu mon congé sans solde. Mon ami avait rendez-vous avec son patron pour demander le sien.

La veille de ce rendez vous j’ai eu comme un pressentiment. Le matin avant que mon ami ait son rendez vous, j’ai décidé de faire un test de grossesse. Je me disait : « comme d’habitude ça va être négatif » et à la fois quelque chose me disait que cette fois-ci ce serait différent. J’attends quelques secondes et là à ma grande surprise, un « + » s’affiche sur le test. Toute excitée je vais réveiller mon chéri pour lui annoncer la merveilleuse nouvelle.

Nous sommes très heureux tous les deux et notre projet de voyage s’envole, nous ne pensons plus qu’à une chose : « Nous allons avoir un bébé ».

Ensuite, tout s’est enchainé, prise de sang de confirmation et rendez vous chez le médecin. Au bout de 2 semaines, je ressens une douleur intense sur le côté gauche. Mon médecin me demande d’aller passer une échographie en urgence.
Arrivée aux urgences, je tombe sur un gynécologue vraiment désagréable qui me dit qu’on ne peut rien voir à ce stade et qu’il faut que je revienne dans deux semaines.

Ma médecin trouve que ça fait vraiment tard et me demande d’y retourner 2 jours plus tard. Je tombe alors avec un remplaçant qui me dit que la poche semble au bon endroit, qu’il est confiant mais qu’il faut revérifier 48h après. Ma douleur viendrait en fait selon lui d’un kyste sur mon ovaire.

48h plus tard, j’y retourne et je tombe sur le premier gynecologue qui avait été très désagréable, cette fois-ci mon ami peut venir avec moi. Le gynecologue est un peu plus détendu mais il nous dit qu’il ne voit pas d’embryon. Il pense à un oeuf clair. Pendant les 3 premières semaines nous sommes amenés à aller plusieurs fois vérifier et ce gynécologue nous répète toujours la même chose sans vraiment s’adresser à nous. Il s’adresse à son interne et j’ai l’impression qu’il me voit simplement comme un corps. Il dit alors à son interne qu’il ne voit toujours pas d’embryon et que la poche commence à se décoller. Il s’adresse enfin à moi et me dit que je peux prendre rendez vous avec un psychologue si je le souhaite et que tout devrait s’évacuer dans les 2-3 jours à venir. Il me demande si je veux prendre un médicament pour aider l’évacuation. Avec mon ami on s’est mis d’accord et on lui dit que si ça doit s’évacuer ça se fera naturellement. Mon ami lui demande quand même s’il est sur à 100% qu’il n’y a rien, le gynecologue lui répond que ça serait un miracle.

Nous avons alors un dernier rendez vous de prévu pour voir si tout s’est bien évacué. Le week end passe et je n’ai aucune douleur qui laisse présager une fausse couche. Je reprends un rendez vous chez mon médecin traitant et j’amène toutes mes échographies. Elle trouve tout ça étrange car elle voit un embryon sur les échographies. Elle me demande de refaire une prise de sang pour voir si les beta HCG continuent d’augmenter.
L’espoir reprend et à notre grande surprise les beta HCG ont continué à augmenter. Nous avons hâte d’être à l’échographie de contrôle pour être vraiment fixé. Ce jour-là une amie nous accompagne et son avis extérieur à la situation nous aide beaucoup à retrouver espoir. Lorsqu’on arrive pour cette échographie, nous sommes accueillis par un remplaçant. Il me demande si j’ai pris le médicament, je lui répond que non et que rien ne s’est évacué. Je lui indique également que les beta HCG ont augmenté.
Nous allons passer l’échographie pour vérifier. L’angoisse est présente, on veut y croire et en même temps nous avons peur. J’ai le regard qui ne décolle pas de l’écran, un grand silence s’installe et là, il nous dit : « on va écouter le cœur ».
Nous sommes sous le choc, difficile de réagir, tout se mélange, tellement d’angoisse autour de ce début de grossesse. Enfin c’est réel on entend le petit cœur, le moment le plus magique pour nous.
Nous sommes très en colère contre le gynécologue qui nous a dit qu’il n’y avait pas d’embryon mais nous mettons ça de côté et voulons vivre ce moment pleinement.

Capture d_écran 2017-11-30 à 13.34.30

 

Comment as-tu vécu ton premier trimestre de grossesse ?

Enfin ma grossesse démarre, voilà le moment de l’annonce aux familles, ces moments magiques qu’on ne peut oublier. A part ce début plutôt angoissant, mon premier trimestre de grossesse s’est très bien passé. Je n’ai pas eu de nausées, par contre j’étais très fatiguée mais par chance j’étais en vacances sur cette période, j’ai donc pu me reposer.
Arrivée au deuxième trimestre, la fatigue s’est envolée, que du bonheur.
La grossesse bouscule et amène du changement dans la vie et surtout dans l’hygiène de vie. Je fais beaucoup plus attention à ce que je mange, ce que je fais, nous sommes deux maintenant et ma priorité reste bébé. Ce qui a été long pour moi dans ce début de grossesse était de ne pas connaître le sexe de mon bébé, j’avais tellement hâte d’être à l’échographie du deuxième trimestre pour pouvoir me projeter davantage.

24093752_10155460169495892_889626305_o

 

Avez-vous eu du mal toi et ton chéri à vous mettre d’accord sur un prénom ?

Au début de la grossesse, nous avions déjà tous deux pensé à différents prénoms. Pour le garçon ça faisait quelques temps qu’on était sûr de nous, on voulait: « Aaron » mais la sœur de mon ami ayant accouché avant nous a choisi ce prénom sans savoir qu’on l’aimait aussi. Lorsqu’on réfléchissait ensemble pour le garçon, il n’y en avait pas beaucoup qu’on aimait, c’était compliqué.
En revanche pour les petites filles, nous en avions plusieurs avec deux prénoms qui se détachaient du reste. On ne voulait s’arrêter sur rien tant qu’on ne connaissait pas le sexe. Une fois qu’on nous a dit que c’était une petite fille, notre choix fût assez rapide. On s’est mit à appeler notre fille de cette façon pour voir si ça nous plaisait. Moi j’étais sûr mais mon ami se mettait un peu plus de pression sur le choix du prénom. Il n’arrêtait pas de me dire : « elle va porter ce prénom toute sa vie alors je veux être sûr ». Et puis finalement, ce prénom est devenu assez logique pour nous deux rapidement.

 

Quels sont tes indispensables de future maman ?

-Le premier indispensable que j’ai acheté est la crème spécial femme enceinte bio pour éviter les vergetures. Je ne sais pas si ça va marcher mais au moins ça détend et hydrate bien ma peau.

-Très vite je voulais être à l’aise dans mes vêtements, j’ai donc acheté des jeans et leggings spécial femme enceinte, j’étais tellement plus à l’aise et mon petit ventre pouvait s’arrondir tranquillement.

-Depuis peu j’ai également investi dans un coussin spécial grossesse pour les cervicales, il est top et me permet d’être un peu plus haute quand je dors et ainsi de mieux respirer.
J’ai rapidement eu mal au dos j’ai donc investi dans une longue bouillotte que je peux mettre autour de ma taille pour soulager les lombaires.

 

Que préfères tu dans cette grossesse?

Les moments de partage en famille !!!
Ce sont les moments que je préfère dans la grossesse.

 Ensuite, une chose qu’on attendait plus que tout et à laquelle j’ai été très à l’écoute, ce sont les mouvements de bébé. Le plus magique c’est lorsque le papa a également senti les petits coups, un grand moment d’émotion pour tous les deux !

Nous avons ensuite rapidement commencé l’haptonomie et cet échange tous les 3 est magique.

Maintenant nous lui lisons des histoires, nous lui faisons écouter de la musique (mon ami fait de la guitare) et elle réagit vraiment c’est adorable.
Pour moi c’est de cette manière que je vis pleinement ma grossesse.
C’est sûr qu’il y a des moments d’angoisse, de peur, de doute dans une grossesse car l’arrivée d’un enfant bouleverse beaucoup de choses mais ce n’est rien comparé au bonheur que cela procure.

Capture d_écran 2017-11-30 à 13.35.10

Il y a aussi le sport qui est très important pour moi.
Je suis une passionnée de danse, je fais du hip-hop et j’adore ça. Au début c’était dur pour moi de me dire que je devais arrêter la danse enceinte. Et puis finalement, j’ai réalisé que je pouvais continuer mais avec un rythme différent en adaptant les mouvements. Ce qui est important selon moi pendant la grossesse est de s’écouter, de se faire plaisir sans prendre de risque inutile pour le bébé.

24007973_10155460167135892_977001577_o

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s